BIENVENUE

Bonjour !

Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art,
les traditions, la qualité de vie et aux produits français fins et/ou bio. ...

Cordialement

Dominique Goudot Hamon

Bonjour ! Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Bonjour !  Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Moteur de Recherche dogham Google

ANNUAIRE PARTULIERS MOBILES

toolbar powered by Conduit
Loading...
"Ignorance est mère de tous les maux." -
François Rabelais

NEW CLASSICAL

L’œil de Google ausculte les plus beaux tableaux des grands musées

A Collection of Greek and Roman sculptures

mardi 15 mai 2012


Festival Art Rock. «C'est très bien parti»

15 mai 2012 - Réagir à cet article
  • Agrandir le texte
  • L'article au format PDF
  • Imprimer cet article
  • Ajouter cet article
  • Réagir à cet article
  • Envoyer l'article à un ami
Le festival Art Rock se profile déjà. Fréquentation, programmation, subventions... À moins de deux semaines de l'événement, Jean-Michel Boinet, directeur artistique, fait le point.


À moins de 15 jours du lancement du festival, êtes-vous dans les clous? 
«Oui. En ce qui concerne la fréquentation, c'est très bien parti. On est au-dessus des bases de 2010, qui était notre meilleure année. De façon assez étonnante, les trois soirées sont à peu près équilibrées - ce n'est pas toujours le cas - ce qui prouve que la programmation l'est aussi. C'est très encourageant.»

Du côté de la billetterie, que reste-t-il?
«Il reste de la place pour tous les spectacles. Les forfaits trois jours et dimanche sont complets; en revanche, il y a encore des forfaits pour les journées de vendredi et samedi, ainsi que des forfaits trois jours Grande scène. Il reste également des places pour Decouflé mais attention, les réservations vont très fort.»

Lors de la présentation du festival, vous évoquiez un «possible désengagement significatif de certains partenaires», qu'en est-il?



«Le budget d'Art Rock, c'est 1,8million d'euros: 60% de recettes propres et 40% de subventions. Saint-Brieuc a reconduit sa subvention. Du côté du conseil général, nous avions été prévenus qu'il fallait craindre une baisse. Elle s'est avérée réelle. Nous avons eu une baisse de 10%, soit 30.000 € de moins. Cette diminution a été en partie compensée par Saint-Brieuc Agglomération qui a fait un effort supplémentaire. L'Agglomération a reconduit son aide de 76.000 €, à cela s'ajoute une prise en charge partielle de l'opération Rock'n Toques et des musiciens du métro. On s'y retrouve à peu près. Reste la subvention du ministère de la Culture pour une aide sur les arts numériques... Je ne comprends pas pourquoi le ministère se désengage de cette manifestation.»

Les cachets d'artistes flambent, les subventions baissent. Comment réussir, alors, à attirer de grosses têtes d'affiche?
[--------] [/--------]«La complexité vient surtout de la capacité à faire venir des artistes internationalement reconnus. C'est de plus en plus difficile d'un point de vue financier. Pour les artistes français, on était arrivé à la crête de la vague. Aujourd'hui, la raison semble primer. On ressent une légère baisse des cachets. À mon avis, il y a eu une prise de conscience des tourneurs de la difficulté qu'ont les festivals à assumer cette inflation. On a vécu peut-être le pire. Je l'espère en tout cas.»

Outre la grande déception des festivaliers, la défection de Royal de Luxe a-t-elle des conséquences pour Art Rock?
«Aucune. Bien sûr, on va perdre un petit peu en terme de retombées presse, car cette première était très attendue. Mais le public, lui, va s'y retrouver très bien. Le spectacle de la compagnie OFF est généreux, populaire. C'est à la fois une déambulation animalière et un opéra, tout ça dans la rue, à 15h, le dimanche. Ça devrait être un grand rendez-vous pour le public.»

En tant que spectateur, quel est le moment que vous attendez le plus?
«Je pense que c'est une bonne programmation donc c'est difficile pour moi de faire un choix. Ce que j'attends plus qu'autre chose, c'est de voir la réussite du festival.»

Des suggestions tout de même sur les découvertes à ne pas rater au forum?
«Rover. C'est une belle découverte, récente - il a sorti un disque en février -, c'est quelqu'un qui a une histoire à raconter. Il connaît une ascension fulgurante, avec d'excellentes critiques. Tout le monde reconnaît qu'il a une forte personnalité. En découvertes internationales, je citerais Breton, un groupe électro-rock anglais avec des compositions sombres et très belles, et Nadéah, en ouverture du festival.»
  • Propos recueillis par Samuel Uguen
  • S'abonner au flux RSS de cette rubrique
  • Exportez cet article
  • Partagez cet article sur Facebook
  • Envoyer cet article sur twitter

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire