BIENVENUE

Bonjour !

Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art,
les traditions, la qualité de vie et aux produits français fins et/ou bio. ...

Cordialement

Dominique Goudot Hamon

Bonjour ! Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Bonjour !  Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Moteur de Recherche dogham Google

ANNUAIRE PARTULIERS MOBILES

toolbar powered by Conduit
Loading...
"Ignorance est mère de tous les maux." -
François Rabelais

NEW CLASSICAL

L’œil de Google ausculte les plus beaux tableaux des grands musées

A Collection of Greek and Roman sculptures

samedi 23 octobre 2010

Le roi des galeries relance l’art à Paris



L’installation près des Champs-Elysées de Larry Gagosian, le plus puissant des marchands d’art, va donner un coup de fouet au marché parisien. Il complète une offre déjà riche. | Réagir ÉRIC LE MITOUARD | 23.10.2010, 07h00 « Nous sommes ravis. C’est un vrai succès », se réjouit Serena Cattaneo, codirectrice de la toute nouvelle galerie de Larry Gagosian. Ce marchand d’art américain de 65 ans, sacré personnalité la plus influente du monde de l’art 2010 par un magazine britannique, a enfin choisi de s’implanter à Paris. Il a ouvert cette semaine, rue de Ponthieu, entre les Champs-Elysées et l’avenue Matignon, où de nombreuses galeries sont spécialisées dans l’art contemporain.
Celui qui règne déjà sur un empire de huit galeries, situées aux Etats-Unis (trois à New York, une à Los Angeles) et en Europe (deux à Londres,u ne à Rome, une à Athènes), a inauguré mardi ses 900m2dont300m2 d’exposition aux murs blancs.

Un lieu vaste et lumineux

Le public y a été admis mercredi. Et, dès jeudi, les cinq œuvres du peintre américain Cy Twombly — d’une valeur de plusieurs millions d’euros chacune—se seraient déjà vendues. Maison n’en sait pas davantage car la maison est très discrète. Larry Gagosian lui-même n’accorde jamais d’interview, pas même pour fêter son entrée dans Paris.
« Ce lieu est vaste et lumineux. C’est impressionnant de trouver un tel volume ici », reconnaît Jérôme, 49 ans, après avoir poussé les doubles portes de la galerie. « Cette nouvelle adresse va dynamiser le quartier. C’est un attrait formidable », estime Marc Pauwels, responsable de la galerie Guy Pieters, autre grand nom de l’art contemporain, qui a ouvert un très bel espace d’exposition en mars.
Paris complète ainsi sa très jolie carte des galeries d’art. Saint-Germain était déjà une valeur sûre pour le mobilier des années 1950 et les œuvres du XXe. Le Marais et Beaubourg restent une place forte pour les anciens et les nouveaux marchands. Belleville attire une nouvelle génération tentée par ces grands espaces alors que la rue Louise-Weiss, dans le XIIIe, défend bien sa renommée.
Larry Gagosian va-t-il devenir le nouvel arbitre de la place de Paris ? « Personne n’a réussi à percer le secret de la réussite de celui que les critiques new-yorkais appellent le Requin », soulignent des journalistes américains. Les Parisiens, eux, comptent bien profiter de l’aura du roi du marché de l’art mondial.
Gagosian Gallery, 4, rue de Ponthieu (VIIIe). Ouverture du mardi au samedi de 11 heures à 19 heures.

Tous les articles de la rubrique Le Parisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire