BIENVENUE

Bonjour !

Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art,
les traditions, la qualité de vie et aux produits français fins et/ou bio. ...

Cordialement

Dominique Goudot Hamon

Bonjour ! Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Bonjour !  Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Moteur de Recherche dogham Google

ANNUAIRE PARTULIERS MOBILES

toolbar powered by Conduit
Loading...
"Ignorance est mère de tous les maux." -
François Rabelais

NEW CLASSICAL

L’œil de Google ausculte les plus beaux tableaux des grands musées

A Collection of Greek and Roman sculptures

mercredi 21 septembre 2011

EXPOSITION


  • Recommandez cet article
  • Envoyer à un ami

La vie quotidienne à Pompéi au musée Maillol de Paris

mercredi 21.09.2011, 05:14La Voix du Nord
 Une statue d'Hera, déesse des femmes mariées. PH. ARCHIVES AFPUne statue d'Hera, déesse des femmes mariées. PH. ARCHIVES AFP

| EXPOSITION |

Une entrée ornée de statues, une cuisine approvisionnée en produits venus de toute la Méditerranée, une salle d'eau remplie de flacons : le musée Maillol présente à partir d'aujourd'hui le quotidien dans une villa pompéienne, à travers près de 200 objets et fresques figés en 79 après J.C. par les cendres brûlantes du Vésuve.
Dans cette exposition baptisée Pompéi : un art de vivre, le visiteur est invité à découvrir les pièces les plus emblématiques de la domus pompeiana, modèle « à partir duquel on a pu reconstituer une maison romaine » typique du IIe siècle avant J.C. Jusqu'au Ier ap. J.C., car « il n'y a pas, autre part, de maisons aussi bien conservées qu'à Pompéi », explique Stefano de Caro, commissaire de l'exposition et directeur général honoraire du Patrimoine archéologique italien.
Dans cette ville moyenne et « plutôt riche », les habitants bénéficiaient d'un certain confort et les maisons « ont révélé que les peintures et les sculptures n'étaient pas l'apanage de l'aristocratie ou de la bourgeoisie » .
Dès l'atrium, la pièce d'accueil, l'importance de la famille qui reçoit s'annonce : portrait ou statues des ancêtres, coffre conservant les richesses de la maison, mais aussi autel dédié aux lares (esprits protégeant le foyer). Dans le triclinium , la salle à manger, le visiteur découvre des peintures représentant des paysages, comme les rivages du Nil. L'Égypte devenue province romaine a influencé la décoration des villas.
Mais cette « globalisation » du monde romain frappe particulièrement en cuisine ! Les amphores venaient de toute la Méditerranée avec des produits très prisés sur les tables romaines, comme le garum, « condiment à base de poissons saumurés, venant d'Andalousie et parfois vendu à prix d'or », raconte Patrizia Nitti, directrice artistique du musée Maillol.

Disparition violente

Dans la salle présentant la vaisselle et le mobilier « domestiques », des poteries venues de Provence reprennent des ornements de l'argenterie, réservée aux riches pompéiens, et des objets en bronze d'une grande finesse.
Les femmes aisées étaient coquettes, se maquillaient et bénéficiaient d'installations d'eau courante dans le balneum.
Au détour d'une salle, deux moulages en plâtre de corps humain et celui d'un chien rappellent la violence de l'éruption volcanique, qui a figé Pompéi et les villes autour du Vésuve, en pleine journée.
Pompéi : un art de vivre, Musée Maillol, Paris, jusqu'au 12 février 2012 tous les jours (y compris les jours fériés) de 10 h 30 à 19 h (jusqu'à 21 h 30 le vendredi) entrée : 11 E (plein tarif), 9 E (tarif réduit), gratuit (- de 11 ans, RSA).
Partager :
S'abonner :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire