BIENVENUE

Bonjour !

Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art,
les traditions, la qualité de vie et aux produits français fins et/ou bio. ...

Cordialement

Dominique Goudot Hamon

Bonjour ! Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Bonjour !  Je vous souhaite la bienvenue dans un univers consacré à l'art, les traditions, la quali

Moteur de Recherche dogham Google

ANNUAIRE PARTULIERS MOBILES

toolbar powered by Conduit
Loading...
"Ignorance est mère de tous les maux." -
François Rabelais

NEW CLASSICAL

L’œil de Google ausculte les plus beaux tableaux des grands musées

A Collection of Greek and Roman sculptures

mardi 22 mars 2011

Y a-t-il un chanteur dans l'avion ?

THE STROKES : NOUVEL ALBUM

Par Louis-Henri de La Rochefoucauld
Partager Partager sur Google Partager sur MySpace Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Wikio Partager sur Viadeo Partager sur Yahoo Buzz

L'atterrissage du nouvel album des New-yorkais, cinq après le précédent, met fin à une longue zone de turbulence : tensions, jalousies, le chanteur Julian Casablancas absent des sessions d'enregistrement… Panique à bord, et crash évité de justesse. Enfin pour l'instant.

Le batteur Fabrizio Moretti et le guitariste Albert Hammond Jr ne jetant pas d'huile sur le feu, la parole est à l'autre guitariste des Strokes, Nick Valensi : « Je ne ferai pas le prochain album comme ça. Hors de question. C'était horrible. Juste horrible. Travailler de façon fragmentée, sans chanteur… Certains jours, je me pointais au studio et enregistrais mes guitares seul avec l'ingé son. » Nikolai Fraiture, le bassiste : « Quand les choses vont mal en studio, ça rejaillit sur nos vies, sur nos amitiés, on peut se sentir physiquement mal. J'ai été pour ma part assez profondément touché, je ne dormais parfois plus la nuit. Je ne sais pas si Julian a encore la même envie, la même volonté de continuer avec nous. C'est difficile à dire. J'espère qu'on pourra un jour en parler, longuement, et trouver ces réponses. » Ledit Julian Casablancas, enfin, le chanteur, le leader : « Il y avait du ressentiment au sein du groupe. J'ai senti que si je m'absentais, les autres pourraient déployer leurs ailes. » Bref, alors qu'ils sortent leur nouvel album et préparent une tournée, il semblerait que les Strokes aient surtout besoin d'une bonne thalasso avec cellule de soutien psychologique entre deux bains d'algues.
L'amitié qui tourne à l'animosité ? Un classique de l'histoire du rock – ça fait belle lurette que les Rolling Stones se détestent et qu'ils continuent uniquement pour le bon soin de leurs carrières et, surtout, de leurs comptes en banque. Sauf que d'habitude, c'est le leader qui tyrannise éternellement ses faire-valoir. Pas chez les Strokes. Pendant dix ans, le commandant de bord Casablancas a imposé le plan de vol. Les quatre autres en ont eu assez de jouer les stewards, et le lui ont dit. Alors Casablancas a sauté de l'avion, leur laissant les manettes, ne venant qu'à la fin poser ses voix. D'où le disque qui sort aujourd'hui, 'Angles' : sans aiguillage, il part dans toutes les directions. Il faut revenir en arrière pour comprendre ce détournement.

Voyage en solitaires

Quand les Strokes sortent leur pétaradant premier album, 'Is This It', en 2001, c'est l'engouement. Ils sont salués partout comme les « sauveurs du rock ». Un malentendu. Derrière le paravent du gang d'amis en Converse et jeans slim, une seule vision s'exprime : celle de Casablancas. Il n'est pas que le chanteur du groupe, mais aussi l'aîné, le fondateur, l'unique compositeur, le directeur artistique, le porte-parole – plus un génie dont la voix ferait passer Jeff Buckley ou Scott Walker pour de piètres trouvères. Les deux albums suivants, les fantastiques 'Room on Fire' en 2003 et 'First Impressions of Earth' en 2006, où il pilote entièrement la musique, génèrent un hic : l'aigreur croît au cœur du groupe. Lequel, lessivé par une longue tournée, fait donc un break en 2007. Qui se prolonge en 2008. Pendant ce temps-là, ils s'éloignent, deviennent pères de famille. Et Moretti, Fraiture et Hammond Jr sortent chacun des albums solos, où ils ont enfin leurs propres chansons.
Début 2009, la bande se retrouve. Casablancas présente des démos. Les autres font la moue, lui mettent des bâtons dans les roues. Il décide donc d'embarquer tout seul et enregistre à son tour un album solo, son chef-d'œuvre, 'Phrazes for the Young'. En remplaçant les Strokes par des machines et des synthés, il décolle plus haut, plus loin, ailleurs. Cet album électro-pop, où il n'a jamais aussi bien chanté, c'est Albator s'envolant dans son vaisseau de l'espace. Difficile, après, de remonter à bord de l'avion.

Vol de nuit

Place au casse-tête 'Angles'. Casablancas n'a plus besoin des Strokes : sans eux, il est plus libre, encore meilleur. Il a donc rechigné à rejoindre ses camarades qui, à part Hammond Jr, sont artistiquement morts sans les Strokes. Mais qui, orgueil oblige, ne veulent plus des choix de leur chef, même s'il a façonné seul l'identité musicale du collectif. De cet imbroglio ont jailli moult frictions : quatre mois de sessions à la poubelle, un producteur viré, Casablancas qui enregistre ses voix dans son coin et les envoie par mail…
À l'arrivée, ce puzzle participatif ne sonne pas très Strokes. L'assemblage d'idées, moderne et aventureux, rappelle 'Nite Flights' des Walker Brothers – un vol de nuit où chaque membre du groupe avait droit à ses morceaux. Excitant, surprenant, l'album déçoit pourtant : moins impliqué, Casablancas n'insuffle pas l'émotion habituelle. La fin de son voyage avec les Strokes ? Sur le panneau des départs, il paraît de plus en plus inévitable que son avenir s'écrira loin des querelles, dans le somptueux jet privé de sa carrière solo.


A voir : Les membres des Strokes donnent le change durant l'enregistrement alors que l'ambiance au sein du groupe est devenue on ne peut plus délétère.










Y a-t-il un chanteur dans l'avion ? Faire découvrir cet article à un ami
Annonces Google
Places Concert Rock
Concerts Pop, Rock, R&B, Reggae...
Ne ratez aucun concert avec viagogo
www.viagogo.fr/Pop-Rock
Jazz manouche avec Romane
L'esprit de Django au travers de
Cours vidéo proposés par Romane
imusic-school.com/Jazz_Manouche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire